• Divers

    La 10ème édition de la Transat AG2R LA MONDIALE est une épreuve organisée par Pen Duick, avec la participation de la Ville de Concarneau pour le départ, de la Collectivité d'Outre-Mer de Saint-Barthélemy pour l'arrivée et avec la collaboration de la Fédération Française de Voile.

    Parrainage

    La Transat AG2R LA MONDIALE est parrainée par AG2R LA MONDIALE.

    Parcours

    Distance à parcourir : environ 3710 milles Départ de Concarneau. Marque de parcours à respecter : Porto-Santo (Archipel de Madère). Arrivée à Saint-Barthélemy.

    Concurrents / Bateaux

    La course sera disputée en double sur Figaro Bénéteau II. Seuls les bateaux répondant au règlement de monotypie de la Classe Figaro Bénéteau en vigueur seront admis à courir.

    Départ

    Dimanche 18 avril 2010.

    Expérience préalable

    L'épreuve est ouverte aux concurrents qui auront participé à au moins l'une des épreuves suivantes : la Transat AG2R LA MONDIALE, la Transat BPE, la Solitaire Afflelou le Figaro, la Route du Rhum – La Banque Postale, le Vendée Globe, la Transat Jacques Vabre ou qui pourront justifier d'un palmarès et/ou une expérience à l'appréciation du Comité d'Organisation. Le comité d'organisation se réserve également le droit d'imposer aux concurrents une navigation qualificative en double. Les décisions du Comité d'Organisation seront définitives et sans appel.

    Aides à la navigation

    Le routage ou l'analyse météo personnalisée sont interdits. Une déclaration sur l'honneur sera signée par le skipper lors de la confirmation des inscriptions à Concarneau.

    Fermeture de la ligne d'arrivée

    La ligne d'arrivée sera fermée 7 jours après l'arrivée du premier équipage.


    votre commentaire
  • Divers

    Le Belem mesure 50,96 m de longueur de la poupe à la proue. Par beau temps et mer calme, il atteint une vitesse maximale au moteur de 9 nœuds, soit plus de 16 km/heure.

    Moi et le Belem à Concarneau (14.04.2010)

    votre commentaire
  • Divers

    La Fondation Belem, reconnue d’utilité publique, est créée en 1979. Elle a pour mission de promouvoir le passé maritime de la France et de conserver dans le patrimoine national le trois-mâts barque Belem. Elle décide de faire du trois-mâts un navire école lors de son retour à la mer en 1985. Le navire est aujourd'hui armé par un équipage de 16 hommes, issus de la marine marchande.
    Depuis 1985, le Belem est de nouveau un navire-école. Il prend à son bord jusqu’à 48 stagiaires de tous âges afin de leur faire découvrir la navigation traditionnelle pour des stages de 2 à 10 jours. 
    Le voilier propose aux entreprises et collectivités une atmosphère unique pour des réceptions à quai.

    Photo prise à Concarneau (14.04.2010)


    votre commentaire
  • Divers

    Le Belem est un trois-mâts français, construit en 1896 par les chantiers Dubigeon à Chantenay sur Loire, et destiné à une carrière marchande. Jusqu’en 1913, le Belem effectua de nombreuses traversées. En tout, 32 campagnes sont à son actif entre sa mise à l’eau et l’année de sa retraite.
    En 1914, le voilier est racheté par le Duc de Westminster, qui décide de le transformer en yacht de plaisance et il est donc doté de moteurs. Depuis ce rachat, le Belem n’a que très peu changé. L’intérieur a également été réaménagé pour répondre aux exigences du confort du yachting. La cale est alors aménagée en cabines, tandis que le pont est transformé en un salon vitré, décoré en acajou de Cuba. Pour le Belem commence alors une nouvelle vie, celle d’un luxueux navire de croisière.

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires