• Faïences de Quimper (29) 3 Les arts décoratifs

    Alors que la technique de la terre cuite est exploitée à Quimper depuis l'Antiquité, la première manufacture y est créée en 1690 par Jean-Baptiste Bousquet, originaire de Saint-Zacharie, près de Marseille (Bouches-du-Rhône). Les faïenceries se transmettent par mariage, en intégrant les influences des maitres faïenciers, essentiellement celles de Nevers et de Rouen. À la fin du xixe siècle, il existe trois manufactures dont la production se divise en deux. Les pièces d'inspiration populaire sont caractérisées par les couleurs jaune, rouge et bleu, et utilisent un émaillage à la touche. L'autre partie de la production est constituée de répliques sur des pièces de faïence des oeuvres picturales d'inspiration régionaliste. Au début du xxe siècle, la faïencerie Henriot devient la plus importante et rachète la marque Porquier en 1915. Parallèlement, la fabrique HB, plus ancienne, fait construire ce bâtiment. Vers 1920, l'édifice est étendu jusqu'à la place Bérardier, mais les éléments les plus anciens sont rasés en 1970. Les deux marques, HB et Henriot, fusionnent en 1968.
    Faïences de Quimper (29)   2Faïences de Quimper (29)   2

    Faïences de Quimper (29)   2


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :