• Le département des Côtes-d'Armor fait partie de la région Bretagne. Il est limitrophe des départements du Finistère à l'ouest, du Morbihan au sud et d'Ille-et-Vilaine à l'est.
    Une partie importante de l'activité économique des Côtes-d'Armor tourne autour de l'agriculture et de l'industrie agro-alimentaire. L'élevage porcin, notamment, y est largement développé. Le marché au cadran de Plérin (près de Saint-Brieuc) est l'organisme principal qui donne le cours de la viande de porc en France.
    La pêche est également développée, grâce à une façade maritime importante (7 ports de commerce, 17 ports de pêche). L'exploitation de gisements de coquilles Saint-Jacques caractérise, entre autres, cette activité.
    Les Côtes-d'Armor bénéficient de deux pôles technologiques importants, la télécommunication spatiale et les nouvelles technologies dans le Trégor autour de Lannion, au sein du technopôle Anticipa, et le zoopôle de Saint-Brieuc-Ploufragan, qui emploie 700 chercheurs et techniciens dans la recherche animale et l'analyse biologique.
    Le département a une activité touristique très développée, principalement sur la côte, où l'on compte de nombreuses résidences secondaires. La principale station balnéaire est Perros-Guirec, les autres stations renommées sont Erquy, Pléneuf-Val-André, Saint-Cast-le-Guildo, Trébeurden, Trégastel et Saint-Quay-Portrieux.

    Côtes Armor (22)


     


    votre commentaire
  •  
    Le département du Morbihan est créé en 1790 à partir de la circonscription du présidial de Vannes auquel l'on a retranché la sénéchaussée de Quimperlé et la moitié sud de celle de Ploërmel et à laquelle on a ajouté la sénéchaussée de Gourin (à peu près).

    Les communes de la Cornouaille morbihannaise (l'ancienne sénéchaussée de Gourin) qui n'avaient pas choisi d'être annexées au département du Morbihan ont régulièrement réclamé de rejoindre le Finistère, sans succès.

    Les concepteurs des départements ont choisi de ne pas reprendre les noms portés par les circonscriptions antérieures pour en éradiquer les particularismes, afin qu'il n'y ait plus ni Angevin ni Breton, mais seulement des Français. On avait songé à nommer ce département "les Côtes du sud", par opposition aux Côtes du nord, mais la présence de plusieurs golfes appelés mor bihan (petite mer) par les habitants, à Gâvres et au sud de Vannes, lui a fait préférer ce vocable géographique. La résonance bretonne du mot de Morbihan a fait beaucoup pour son acceptation par les habitants.

    Le Morbihan (56)



    1 commentaire
  • Le Finistère est situé à l'extrémité ouest de la Bretagne. Il est bordé au nord, à l'ouest et au sud par la Manche et l'océan Atlantique.

    Premier département côtier de France, il compte 118 communes littorales sur 283, soit plus d'un dixième des communes littorales françaises, et 1250 km de côtes, soit près d'un quart du littoral français.

    La zone marine à l'ouest du Finistère se nomme mer d'Iroise. Elle inclut plusieurs îles ou îlots dont : Ouessant et l'archipel de Molène, l'île de Sein au large de la pointe du Raz et l'archipel des Glénan au sud.

    Le Finistère (29)

    votre commentaire
  • Plus grande façade maritime française, la péninsule bretonne offre une diversité de paysages étonnante. Chaque portion de littoral possède une identité qui lui est propre, subtil mariage entre couleurs et formes des roches et de la mer.

    Mer transparente hésitant entre bleu et vert, roche d’un rose orangé chaleureux ou encore présence de mégalithes, ont inspiré leurs noms poétiques et pleins de promesses à ces franges côtières, dont chacune incarne avec talent une facette originale du littoral breton.

    Autrefois dévolu à la surveillance des côtes, le sentier des douaniers est aujourd’hui un chemin de grande randonnée, le GR34, observatoire privilégié de splendides panoramas sur plus de 1300 km. Du port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) jusqu’aux portes du Mont-Saint-Michel, on peut pratiquement faire le tour de la Bretagne à pied et se laisser envoûter par les charmes infinis de ces paysages maritimes.

    Découvrir la Bretagne


    Patrimoine

    La Bretagne compte 2 900 monuments protégés. C'est la 2e région patrimoniale française après l'Ile-de-France.

     



     

    3 commentaires